Live chat avec Matt Cutts : résumé

Lors d’une séance live chat avec le désormais célèbre Matt Cutts organisée par Search Engine Land sur Youtube, le responsable de la webspam team et principal communiquant chez Google en matière de référencement a livré des réponse à un certain nombre de questions intéressantes, le point.

Concernant la sortie de Google Panda en Europe

Google devrait mettre en ligne sa mise à jour Panda dans les mois à venir en Europe. L’information est toutefois à prendre avec des pincettes tant les propos recueillis en anglais sont évasifs. « Probably not in the next couple weeks. Maybe in the next couple months. » a déclaré Matt Cutts, ce qui se traduirait par « certainement pas dans les semaines à venir, peut-être dans les mois à venir ». Question délais, on a déjà vu plus précis. Il semble que Panda nécessite des adaptations locales (pays par pays) qui risquent de prendre un peu de temps.

De l’inter-polarité entre Google Analytics et Google Webmaster Tools

Il y aune forte demande quant à une meilleure intégration de Google Webmaster Tools à Google Analytics.

Cutts indique que Google entend ces demandes, mais que Google Analytics et Google Webmaster Tools sont deux outils servant des besoins distincts. Par ailleurs, Google Analytics étant le fruit d’une acquisition (Urchin), il s’agit de deux équipes indépendantes au sein de Google, deux équipes qui ne partagent d’ailleurs même pas les mêmes locaux.

Ces deux équipes font de leur mieux pour collaborer, mais il ne faut pas s’attendre à une interopérabilité profonde entre les deux outils dans un avenir proche.

Le bouton Google +1

Il devrait être lancé dans les semaines à venir. Cutts semble indiquer qu’il s’agira d’un signal de poids dans l’algorithme de Google.

Les fraudes à la balise canonical

Un nombre important de webmasters souhaite un moyen centralisé (comprendre Google Webmaster Tools) de déclarer des fraudes à l’utilisation de la base rel=canonical. En effet, depuis le support des balises d’URL canoniques en multi-domaine, certains webmasters rapportent des fraudes visant à faire du page hijacking.

Cutts indique que ce phénomène est pour le moment très largement minoritaire, aucune fonctionnalité allant dans ce sens n’est donc à l’ordre du jour.

L’IP est elle un facteur de classement dans les pages de résultats de recherches ?

Oui.

Matt Cutts indique que l’adresse IP est un des éléments utilisés pour déterminer le pays d’un site Internet.

Cela ne veux pas dire qu’un site dont l’IP est allemande ne pourra pas se positionner en France. Par exemple, l’hébergeur 1&1 dont les IP sont allemandes héberge beaucoup de sites français, sans que cela ne pose de gros problèmes à ses clients.

La réponse de Cutts se finie toutefois par un laconique « si votre site est pertinent pour la France, cela peut aider d’avoir une IP française ». A bon entendeur…